Jeudi 10 décembre, les peñas membres du Groupement des Associations Bayonnaises se sont réunies en Assemblée Générale.

Après 8 ans à la tête de l’association, Owen Lagadec-Iriarte ne briguait pas de nouveau mandat, souhaitant permettre un renouvellement et estimant avoir abouti dans les objectifs de son programme initial.

Lors de cette AG, un nouveau Conseil d’Administration a été élu et un nouveau visage mènera l’avenir du Groupement : Michaela Clapisson, de la peña Les Bascos – Txalaparta, est élue Présidente !

“Je suis très heureuse et honorée de cette mission. Je suis investie depuis plusieurs années dans la vie associative bayonnaise et du territoire. Aujourd’hui, porter la parole des peñas est un challenge. Je me sens portée par la volonté collective des associations de préserver l’esprit des fêtes, de traverser la tempête des crises sécuritaires et sanitaires. L’esprit des peñas est positif et tourné vers l’avenir.”

Le nouveau Conseil d’Administration est constitué de :

  • Michaela Clapisson – Les Bascos – Présidente
  • Pierre Jean Harte Lasserre – Gela Ttiki – Vice-Président
  • André Lalanne – Errobi Kanta – Trésorier
  • Jean Luc Véra – Ezin Aseak – Trésorier adjoint
  • Laurent Roux – Haiz Egoa – Secrétaire
  • Owen Lagadec-Iriarte – Zirtzilak – Secrétaire adjoint
  • Jean Marcel Peyras – Club Léo Lagrange
  • Yannick Corre – Los Yayayos
  • Jérôme Etchepare – Sale el Sol

Les peñas bayonnaises démontrent une fois de plus leur capacité de renouvellement et de modernité, en favorisant la diversité et l’émergence de toutes les forces vives de la Cité.

Selon la nouvelle Présidente, “…ce CA est un équilibre entre de nouvelles énergies, prêtes à contribuer, et de l’expérience pour assurer de la continuité dans notre feuille de route. C’est un vrai message d’espoir pour l’avenir et la contribution des peñas à la vie de la Cité.”.

Des associations solidaires et engagées

Dès le début de la crise sanitaire, les associations se sont impliquées et ont apporté leur aide en mettant leurs locaux à disposition des producteurs locaux recherchant des solutions de distribution.

Après le succès de cette opération, qui continue toujours en Décembre 2020 avec la distribution par les pêcheurs par exemple, les peñas ont fait un don de plus de 6000 € en soutien à des associations caritatives, malgré l’annulation du Pinxto Eguna.

“Les associations sont dans une situation critique et travaillent à des solutions collectives à court terme.”

A l’instar du monde la culture, les associations culturelles et festives bayonnaises subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. Privées d’événements toute l’année, faisant également face à l’interdiction des réunions et rassemblements privés, les peñas se retrouvent tout de même dans une situation difficile.
Le Groupement vient donc de lancer un plan d’action pour trouver des solutions qui vont être travaillées à très court terme.

Les peñas sont également solidaires des acteurs de la Cité durement frappés par la crise – bars, restaurants, acteurs de l’événementiel et de la culture – et se tiennent prêtes à contribuer à chaque action dès que la sortie de crise se dessinera.

Un projet pour les fêtes de Bayonne : les peñas font des propositions

La crise sanitaire a stoppé l’événement majeur de la Ville, à savoir les Fêtes de Bayonne.

Cet événement, marqueur culturel important du territoire, moment d’interaction humaine et festive par excellence, liant social indispensable à la vie de la Cité, est au cœur des préoccupations des associations.

Durant les 6 dernières années, plusieurs phénomènes ont modifié radicalement le contexte des Fêtes de Bayonne, parmi lesquels :

  • une rupture grandissante entre la jeunesse et les aînés dans la manière de faire la fête et dans la transmission culturelle
  • la crise du coronavirus
  • le passage à un modèle d’accès contrôlé et payant
  • les attentats de 2015 et celui de Nice en 2016
  • l’émergence d’une forte attente et d’une urgence d’action en termes d’écologie
  • l’arrivée de nouveaux habitants sans connaissance de nos traditions festives

Ces phénomènes, voulus ou subis, bouleversent les enjeux des prochaines années.

Un projet a donc été rédigé, rassemblant l’ensemble des problématiques et pistes de travail qui ont émergé des échanges au sein du GAB mais aussi avec les citoyens et les acteurs de la fête.

12 thématiques sont identifiées, de l’impact de la crise sanitaire à l’engagement écoresponsable, en passant par la transmission générationnelle et le renouvellement pour pérenniser la culture festive.
Sur ce dernier point, l’une des mesures phares avancées par ce projet est l’intégration au sein de la Commission extra-municipale d’un collège “jeunes”.

“Ce projet est une contribution, une synthèse de mes années passées au sein de la Commission, à la tête des peñas, et des réflexions menées en interne par les peñas bayonnaises. Il est à la disposition des citoyens, de la gouvernance et des membres de la Commission extra-municipale qui prendront leurs fonctions le 16 décembre prochain.” indique Owen Lagadec-Iriarte.

Lors de l’Assemblée Générale, les peñas bayonnaises ont validé ces thématiques et donné mandat à leurs représentants pour les porter.

Renouvellement à la tête des peñas bayonnaises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *